Le pourquoi du comment

35. C’est le nombre de jours qui se sont écoulés depuis la publication de mon dernier article. 5 semaines d’absence totale, manquant même sans scrupule les rendez-vous incontournables du blog tels que les produits terminés ou la wishlist du mois. Alors, avant que ne résonnent les douze coups de minuit, il me semble que je vous dois bien quelques explications…

Même si ce n’est pas la première série de mauvais coups que je reçois, je dois bien avouer que celle-ci est bien plus difficile à gérer que les précédentes. Sans trop entrer dans les détails, sachez que mon absence est principalement due à un gros coup de mou, lui-même causé par une succession de coups durs ces dernières semaines. Ajoutez à tout cela un soupçon de déprime hivernale après plusieurs semaines consécutives de temps aussi pluvieux que venteux et vous obtenez à coup sûr une Pauline fatiguée et à bout de souffle.

La loi des séries a débuté fin 2013 quand, après plusieurs jours de pluie intense, une partie de la cheminée s’est écroulée dans le salon, emportant avec elle une bonne partie du plafond. Pour le coup, celle-là on ne l’avait pas vue venir et on était encore loin du compte. Car dans les semaines qui ont suivies, la plupart de nos appareils électroniques nous ont lâchés, la télévision et l’ordinateur en tête de wagon bien entendu. Pour finir en apothéose, et faire d’une pierre deux coups, figurez-vous que ce sont désormais nos voitures qui ont décidé d’un commun accord de nous lâcher simultanément. La bonne blague.

Pendant ce temps-là, ma situation professionnelle demeure quant à elle fidèle à elle-même : inadéquate, précaire, en un mot, insupportable. Je consacre la quasi-totalité de mon temps libre à déposer de nouvelles candidatures à mesure que les opportunités se présentent, véritable coup d’épée dans l’eau si j’en crois le peu de résultats obtenus jusque là. Or, chaque jour qui passe me rappelle que je dois changer de travail le plus rapidement possible, non seulement pour mon bien-être personnel mais également pour m’assurer un avenir professionnel serein.

De nouveaux maux ont également fait leur apparition dans ma vie. J’apprends, contrainte et forcée, l’angoisse, l’appréhension, la peur, autant d’émotions cachées derrière de simples mots : maladie, imagerie médicale, biopsie, rayons, chimiothérapie, cancer. Je voudrais pouvoir tout effacer ou frapper les grands coups, lutter, gagner mais je ne peux pas. Tout est dit.

Le coup de grâce est finalement venu, comme souvent dans ces moments là, de là où je m’y attendais le moins, autrement dit d’une personne chère à mes yeux qui n’a pas vraiment bien choisi son moment pour me faire faux bond. J’espérais trouver une oreille attentive, une main tendue, une épaule pour pleurer, des bras pour consoler. Un dernier coup d’œil dans le rétro, puis plus rien, si ce n’est le vide. Ainsi va la vie à c’qu’on dit…

Du coup, j’essaye tant bien que mal de maintenir un semblant d’équilibre au milieu de ce chaos mais à la seule force de mes petits bras ce n’est pas toujours très évident… Je sens l’édifice fragile et je n’ai pas envie de le voir s’envoler au premier coup de vent.

Toujours est-il que je suis loin d’avoir dit mon dernier mot et qu’à partir de maintenant je compte bien rendre coup pour coup. Aussi, à l’échelle du blog, sachez que j’ai la ferme intention de rester ici encore un petit bout de temps, (n’en déplaise à certains qui se reconnaîtront s’ils passent par là…) en espérant seulement que vous n’ayez tout simplement pas déjà pris vos jambes… à votre cou !

Mon Bar À Teint

Publicités

6 réflexions sur “Le pourquoi du comment

  1. Sarah de Côté Make-up dit :

    et il apparait toujours pas en entier je sais pas pourquoi -_- je retente si ça marche pas, tant pis lol je mets entre  »  » ce qui manque ^^

    « Niveau boulot je peux comprendre, j’ai un petit job de 2h par jours 4fois par semaine pour dire de, mais bon, c’est pas avec ça que je peux songer à enfin quitter le nid parentale ! et à coté de ça, les CV reste sans réponses où avec une réponses négative (pas assez d’expériences, pardon de sortir des études de pas avoir 6 ans d’expériences dans un poste similaire (alors que c’est un boulot qui existe depuis deux ans à tout cassé ! >__< "

    Bisou ma belle

    • Mon bar à teint dit :

      Désolée pour ce bug… Je ne sais pas du tout à quoi cela peut être dû… D’autant que tes commentaires ne sont même pas passés par la case approbation… Mais bon…
      Idem pour les candidatures, faites des études qu’ils disaient ! Mouais tu parles, quand on voit le résultat …

  2. Sarah de Côté Make-up dit :

    Gros bug mon comm’ apparait pas comme il avait été écrit >_< le revoici : ^^

    Pour ma part, mon blog m'aide à pas penser à ce qui ne vas pas. courage __< sert toi de ton blog comme échappatoire ! c'est ce que je fais personnellement.

    Bisou ma belle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s