Mon avis sur les vernis Butter London

Vernis-Butter-London

Même si j’ai le sentiment d’arriver un peu quinze ans après la bataille (à peu de choses près), j’avais envie de vous parler aujourd’hui des vernis Butter London. Cela fait des mois que je louche dessus, taraudée par l’envie de découvrir cette jeune marque dont tout le monde parle, en témoigne déjà cette wishlist en … septembre 2013 ! Une collection de vernis déjà bien conséquente et un prix légèrement salé (16 euros les 11 ml) m’avaient cependant échaudée et je n’avais toujours pas cédé à la tentation (oui oui vous pouvez applaudir). C’était sans compter les soldes Nocibé….

Je trouve le packaging à la fois sobre et élégant, probablement inspiré par Chanel. Le bouchon rectangulaire et laqué (un vrai cauchemar pour les photos) n’est qu’un apparat, le vrai bouchon pourvu du pinceau applicateur se trouve juste en dessous. Le pinceau est fin et permet une application précise du vernis, sans laisser de marques. En deux couches seulement, la couleur est uniforme.

En règle générale, je peux changer mon vernis jusqu’à trois fois par semaine, non seulement parce que je me lasse vite des couleurs que je porte sur les ongles mais également parce que je ne supporte pas l’effet écaillé (et donc négligé) qui apparaît inévitablement au bout de quelques jours. Or, ici, agréable surprise, la tenue est tout simplement excellente et le vernis reste sans accro pendant facilement 72 heures !

Butter-London-vernis

Les vernis Butter London sont pourtant moins chimiques que d’autres vernis et respectent davantage les ongles, notamment car ils sont exempts de parabens et de phénoxyéthanol. 3-Free, ils sont en effet formulés sans les trois ingrédients toxiques habituellement présents dans la composition de tous les vernis à ongles : le formaldéhyde, le toluène et le DBP. Même si l’odeur et le temps de séchage restent identiques à ceux de n’importe quel autre vernis, je me plais à penser que la composition plus saine de ces vernis réduit, à plus ou moins long terme, le risque d’allergies et autres désagréments pour mon organisme.

La marque propose 48 teintes, autrement dit une large palette de couleurs pour répondre à toutes les envies, des plus classiques aux plus originales. Comme on ne peut bien évidemment pas avoir d’avis définitif sur une marque en ne testant qu’un seul de ses produits (la bonne excuse), j’ai opté pour 5 teintes. De manière générale, j’ai été un peu surprise par le rendu sur les ongles car je trouve que le vernis, une fois sec, n’a pas forcément la même couleur que ce que le packaging laisse entrevoir.

Swatches-vernis-Butter-London

  • Goss : Probablement le vernis qui m’a le plus déçue car le rendu n’est pas du tout le même une fois appliqué. Il s’agit d’un vieux rose chromé, la photo ressort plutôt bien. Pourtant, quand je regarde la couleur à travers le packaging, je vois un beige irisé avec de très légers reflets ocrés…. Le rendu final est certes très joli, mais je n’aurais probablement pas opté pour ce vernis car je possède déjà des teintes similaires dans d’autres marques.
  • Petrol : À la différence des autres vernis Butter London que j’ai acheté, celui-ci nécessite trois voire quatre couches pour être bien opaque. Il s’agit d’un vernis holographique, aux multiples reflets bleus violacés. Je pense qu’il sera parfait pour l’automne-hiver (trop foncé pour être porté maintenant en tous cas). J’envisage également de l’utiliser pour une prochaine manucure Galaxy, je vous en reparlerai certainement.
  • Queen Vic : Une très jolie couleur, assez difficile à décrire je l’avoue. Ce n’est ni violine car trop rose, ni bordeaux car trop clair, ni framboise car trop foncé…. Quoi qu’il en soit une magnifique couleur qui apporte beaucoup de peps à une tenue. Le fini laqué apporte beaucoup d’élégance à la manucure, j’adore !
  • Rosie Lee : J’aime beaucoup la couvrance modulable de ce vernis pailleté. Avec une seule couche, c’est simplement un top coat pailleté ; avec deux couches bien épaisses, c’est un all-over pailleté cuivré à couper le souffle. Comme n’importe quel vernis pailleté il est plutôt difficile à retirer mais il en vaut largement la peine, croyez-moi !
  • Yummy Mummy : Là encore, le rendu sur l’ongle n’est pas tout à fait ce à quoi je m’attendais. Je pensais qu’il s’agissait d’un nude irisé puisque le packaging lasse entrevoir de très fines particules blanchâtres. Une fois posé sur l’ongle, il s’agit tout simplement d’un très joli beige au fini crème, légèrement satiné. Pour autant, je ne suis absolument pas déçue car je le trouve vraiment très lumineux (peut-être justement grâce à la présence de ces fameuses particules blanchâtres). Adopté !

Et vous ? Avez-vous déjà testé les vernis Butter London ? Quelles teintes me recommanderiez-vous ? Allez, dites-moi tout !

Pauline

Publicités

Une réflexion sur “Mon avis sur les vernis Butter London

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s