Pas de titre.

La vie m’a appris que l’on pouvait toujours se relever. Même après la dixième, la centième ou la millième chute. Pourtant ce soir, je n’y crois plus, rien ne va plus. Je suis épuisée tant moralement que physiquement. Émotionnellement, je n’en peux plus. Ce soir je craque.

Je vois tout le monde autour de moi évoluer tandis que moi je stagne. 24 ans et rien. J’ai l’impression de regarder le train partir sans moi, et je reste là, sur le quai de la gare, les bras ballants.

Je vois tous ces gens épanouis dans leurs vies, quand moi je peine à trouver chaque matin une bonne raison pour sortir du lit. J’étais une fille pétillante, souriante et pleine de vie. Mais maintenant je me sens juste éteinte.

Je vois toutes ces personnes rentrer fièrement de leurs vacances, cette déferlante de photos ensoleillées qui défilent sur les réseaux sociaux et cette vague de souvenirs à raconter au fil des soirées, quand moi, je n’ai encore une fois pas eu de vacances cette année.

Je les vois revenir avec délectation à leur quotidien, plongés dans une vie active haletante et passionnante. De mon côté, deux ans que je suis diplômée et toujours rien. Deux ans que j’enchaîne les contrats sous-payés dans un domaine qui n’est pas vraiment le mien pour essayer de garder la tête hors de l’eau et continuer d’avancer malgré tout.

Je vous vois avoir des projets tous plus excitants les uns les autres, et moi je suis toujours perdue. J’ai l’impression d’être en permanence au bord du précipice. Je me sens bloquée : il m’est impossible de reculer, je suis incapable d’avancer.

Je vois toutes ces filles qui rassemblent autour d’elles de grandes communautés sur Youtube et dont les blogs cartonnent tandis que le mien ne démarre absolument pas malgré tout le cœur que j’y mets.

Je vois toutes ces filles atteindre des objectifs sportifs incroyables et les afficher fièrement sur les réseaux sociaux alors que je ne trouve ni le temps ni la motivation pour me bouger. Les rares fois où j’y arrive, les résultats ne sont pas au rendez-vous et, découragée, je finis par abandonner.

Je vois tout le monde s’installer avec sa moitié, avoir un appart à décorer. De mon côté, à peine eu le temps de sortir une aile du nid, retour à la case départ en passant par la case prison. Je suis en train d’apprendre à mes dépens que mes amis n’en sont pas et que tout finit par se payer un jour, surtout lorsqu’il s’agit d’amour.

Alors ce soir je m’interroge. Je me dis que j’ai forcément dû me tromper de route quelque part. Où part toute cette énergie que je déploie chaque jour ? Pourquoi, malgré tous mes efforts, ma vie est toujours aussi pourrie ? Comment est-ce que je me débrouille pour toujours tout gâcher ? Bordel, qu’est ce qui cloche chez moi ?!!

Pauline

Publicités

2 réflexions sur “Pas de titre.

  1. Emeline dit :

    Super article, aller ne perd pas espoir, tu sais tout vient a point a qui sait attendre un jour tu aura une belle recompense, une belle revanche sur ta vie qui n’est pas a son meilleure avantage en ce moment, surtout ne baisse pas les bras, tu y arriveras 😉 Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s