Prague comme si vous y étiez

Week-end-Prague-2015

Proche, abordable et véritablement dépaysante, la capitale de la République Tchèque nous tendait les bras pour notre premier vrai week-end en amoureux. Avant de partir, nous nous étions constitué un petit programme une liste-marathon pour optimiser notre court séjour sur place. Je vous emmène ?

La maison qui danse (Tancici dum)

Dancici Tum-Prague

Un peu excentré, pas vraiment typique, et pourtant notre première escale dès notre arrivée. Au-delà de la découverte de cet immeuble insolite, nous avions surtout très envie de manger au « Ginger et Fred », le restaurant de luxe qui se trouve au 7ème étage du bâtiment et offre une vue imprenable sur le fleuve et le château. Le chef du restaurant étant français, l’idée n’était pas de découvrir la cuisine locale mais de se faire plaisir dans la mesure où nous n’avons pas vraiment les moyens de dîner dans ce type d’établissement en France. Nous avons dégusté des plats aussi délicieux que raffinés accompagnés d’excellents verres de vin, le tout pour une somme assez dérisoire (1600 CZK soit 70 euros à peine pour deux personnes).

Infos pratiques : au bout du pont Jiraskuv (sortie métro B – Karlova namesti)

Le château (Prazsky hrad)

Chateau-de-prague

Surplombant la ville de l’autre côté du fleuve, le château rassemble plusieurs édifices impressionnants tels que la cathédrale Saint Guy, l’ancien palais royal ou encore la basilique Saint Georges. À midi, nous avons même pu assister à la relève de la garde dans la cour principale.

Même en optant pour le circuit court, la visite nous a tout de même occupés trois bonnes heures. Notre visite s’est achevée par la découverte de la ruelle d’or, petite rue située au pied des remparts. L’ancien chemin de ronde a été transformé en galerie d’armures. On y trouve une fameuse collection d’armes et armures en tous genres (lances, boucliers, casques, …). Le couloir n’est pas très large mais la visite vaut le détour, surtout si, comme nous, vous n’êtes pas particulièrement intéressés par les multiples magasins de souvenirs qui se sont installés dans les petites maisons colorées de la ruelle.

Infos pratiques : accès direct en tramway (ligne 22) ; 250 CZK (moins de 10 euros) pour le petit tour (ruelle d’or incluse).

Lennon Wall

Lennon-wall-Prague

Ne vous fiez pas aux apparences, au-delà de simples graffitis, ce mur demeure pour tous les habitants de Prague un véritable symbole de liberté d’expression depuis la chute du régime communiste. Comme beaucoup, nous nous y sommes arrêtés quelques instants, le temps d’immortaliser quelques morceaux du mur.

Le Pont Charles

Pont-Charles-et-alentours

Impossible de quitter la ville sans traverser le pont le plus célèbre de Prague qui enjambe la Vltava et relie la vieille ville au quartier de Mala Strana et sur lequel se succèdent de nombreuses statues de saints. Des dizaines de marchands et d’artistes en tout genre (peintres, portraitistes, musiciens,…) sont installés le long des quelques 500 mètres de ce pont emblématique. Je m’aperçois toutefois en rédigeant cet article que nous n’avons pas réussi à prendre beaucoup de photos du pont, littéralement pris d’assaut par les touristes au moment de notre passage. J’en profite donc pour partager avec vous quelques clichés pris dans les rues attenantes.

L’horloge astronomique (Orloj)

Orloj-vue-panoramique-Prague

Vieille de 600 ans, l’horloge astronomique attire toutes les heures des centaines de touristes qui se pressent pour admirer le spectacle. Nous n’avons bien évidemment pas dérogé à la règle mais nous avons été assez déçus car l’animation dure 40 secondes à peine….  En revanche, la vue panoramique sur la ville depuis la tour de l’hôtel de ville vaut vraiment le détour. Nous avons eu la chance d’y accéder en fin de journée, quand le ciel se teinte de jolies couleurs rosées. À voir absolument, surtout si le ciel est bien dégagé.

Infos pratiques : 240 CZK

 

Le cimetière juif

Cimetiere-juif-Prague

Pour notre dernière demi-journée sur place, nous sommes partis à la découverte du quartier juif. Nous avions vraiment envie de visiter le cimetière juif, véritable amoncellement de tombes. Unique au monde, il ne peut néanmoins pas être visité sans ticket. Autant l’annoncer de suite, nous nous attendions à mieux.

Notre billet d’entrée nous donnait également accès à différentes synagogues, retraçant désormais l’histoire du peuple juif de Prague et ses traditions au travers d’une collection d’objets conservés. Vaisselle, linge de maison, vêtements traditionnels, Torah, … les vitrines se succèdent les unes après les autres et se ressemblent toutes. Dommage.

Infos pratiques : 300 CZK – Attention, c’est fermé le samedi (jour de shabbat).

La cuisine tchèque

cuisine-tcheque-prague

Même si la  République Tchèque n’est pas particulièrement réputée pour sa gastronomie, nous avions vraiment à cœur de découvrir les spécialités locales. De multiples stands sont installés dans les rues de la vielle ville, en particulier sur la place (Staromestske namesti). Vous y trouverez non seulement différents plats chauds (saucisses grillées, choucroute, …) mais également quelques encas salés ou sucrés. Nous avons notamment adoré les Trdlenik, une pâtisserie traditionnelle à base de pâte sucrée aromatisée à la cannelle. La plupart des marchands les préparent devant vous : enroulée autour d’un bâton cylindrique, la pâte est cuite quelques minutes au-dessus du feu avant d’être roulée dans le sucre et les noisettes pilées. Un vrai délice !

J’avais envie de conclure cet article avec LA vraie bonne adresse de ce séjour praguois. Après de longues heures passées au milieu des touristes, nous avions envie de découvrir la vraie Prague. Pour cela, direction le U Vejvodu, un bar-brasserie qui propose une cuisine traditionnelle tchèque. Nous avons été reçus comme des rois par Pavla, la serveuse la plus attentionnée et la plus adorable qu’il m’ait été donné de rencontrer jusqu’à présent, et ce malgré une salle bondée (soir de match oblige). Du bretzel traditionnel aux tartines de pain à l’ail en passant par l’immanquable goulash, nous avons eu l’occasion de déguster sur ses conseils différents plats typiques et nous nous sommes régalés ! Le tout pour une somme tout à fait raisonnable : 600 CZK (une vingtaine d’euros à peine), pour deux personnes, boissons comprises (pour les amateurs, sachez qu’à Prague, la pinte de bière coûte moins cher qu’une bouteille d’eau ou de Coca-Cola !).

Infos pratiques : Restaurant U Vejvodu – Jilska 4, Praha 1

J’espère que cet article et ces quelques photos sans prétention vous aurons donné envie de découvrir cette belle ville.

N’hésitez pas à partager vos bons plans, il n’est pas exclu que l’on y retourne un jour !

Pauline

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s