Zéro déchet : mes premiers pas

premiers-pas

C’est remplie d’enthousiasme et d’excitation que je me suis lancée un nouveau défi en juin dernier : celui de réduire mes déchets. Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous mes premiers pas dans ce nouveau mode de vie.

Avant de commencer, j’ai pris le temps de réfléchir, je me suis documentée et surtout je me suis demandée ce qui me conviendrait le mieux. J’ai finalement décidé d’opter pour une démarche progressive, indéniablement plus viable sur le long terme selon moi qu’un changement brusque et radical.

En définitive, j’ai découvert que réduire ses déchets ce n’est pas aussi compliqué que cela peut en avoir l’air. La seule vraie difficulté c’est soi-même : pour changer de mode de vie, il faut faire de nouveaux choix, accepter de changer ses habitudes…

Contrairement aux idées reçues, vivre en essayant de produire le moins de déchets possibles ne prend pas plus de temps, et peut même, au contraire, en faire gagner ! Il faut avant toute chose être honnête avec soi-même et arrêter de se cacher derrière des excuses telles que « je n’ai pas le temps ». Pour avancer vers le zéro déchet, je fais l’effort, je fais en sorte de trouver ce temps.

Ce qui certain en revanche c’est que le zéro déchet demande un minimum d’organisation et ne laisse pas beaucoup de place à l’improvisation. Par exemple, il faut bien penser à emmener ses contenants (sacs, cabas, bocaux…) pour aller faire les courses. Il faut simplement accepter de faire « autrement ». Certes, changer ses habitudes demande un certain temps d’adaptation mais le jeu en vaut largement la chandelle.

En effet, dans l’expression zéro déchet, il est important de comprendre que le mot « zéro » s’applique à « déchet », et non pas à « bonheur », « confort » ou « plaisir » comme certaines personnes semblent le penser. Est-ce cet emballage qui me rend heureuse ou bel et bien ce qu’il contient ? J’achète les mêmes choses qu’avant, simplement sans emballage autour…. Consommer n’apporte pas forcément plus de confort mais le zéro déchet amène, lui, davantage de qualité de vie.

J’avais peur que cette démarche m’isole, me marginalise. En réalité, j’ai très rapidement découvert que j’étais loin d’être seule. J’ai découvert l’existence d’une vaste communauté online avant de m’apercevoir que certains de mes amis/connaissances/collègues étaient eux aussi sensibles à la démarche. La bonne nouvelle, c’est que toutes ces personnes échangent, partagent leurs expériences et leurs astuces ! Il existe probablement autant de solutions que de foyers en marche vers le zéro déchet mais grâce à leurs retours concrets, les bonnes pratiques se partagent et se propagent.

Cette entraide me paraît essentielle car remplacer chaque geste du quotidien par une alternative zéro déchet est un processus extrêmement long. Pour tenir sur le long terme, il faut avancer par étapes et surtout s’armer de patience (un vrai challenge pour moi !). Néanmoins, de cette contrainte naît aussi la créativité. Ainsi, depuis bientôt six mois, j’enchaîne les découvertes, constamment à la recherche de nouvelles alternatives pour réduire mes déchets, mais également les tests, avec plus ou moins de succès je dois bien le reconnaître !

Malgré tout, ces nouvelles expériences m’enrichissent et me rendent fière. Croyez-moi, aucune chance de me voir faire marche arrière !

Pauline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s