NYX Lingerie : mon avis

Vous allez sûrement me dire que j’arrive cent ans après la guerre et vous n’avez pas tort ! Car les rouges à lèvres dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui sont déjà commercialisés en France depuis un bon petit moment. J’avais simplement besoin de renouveler mon stock de rouge à lèvres et j’ai jeté mon dévolu sur les NYX lingerie. L’occasion pour moi non seulement de découvrir cette marque mais également d’essayer le mat, LA grande tendance make up depuis quelques mois maintenant.

Lire la suite

Publicités

3 nouveautés zéro déchet dans ma salle de bains


Ces derniers mois, j’ai l’impression d’avoir un peu perdu l’enthousiasme que m’apportaient les balbutiements de ma transition vers le zéro déchet. J’ai réussi à mettre en place si facilement et si rapidement un certain nombre de bonnes pratiques visant à la réduction des déchets et les ai tellement bien intégrées à ma routine, que je n’avais plus l’impression de progresser. Aussi, durant ces dernières semaines, je me suis employée à trouver de nouvelles alternatives pour éliminer de nouvelles sources de déchets. Je vous présente donc aujourd’hui trois nouveautés zéro déchet fraîchement débarquées dans ma salle de bains !

Lire la suite

Le shampoing solide et moi

shampoings-solides

Parmi les objectifs de réduction des déchets que je me suis fixés pour l’année 2017, un de ceux qui me paraissaient le plus facile et rapide à mettre en place était l’adoption de produits cosmétiques solides. Comme je l’avais déjà évoqué, j’ai commencé par remplacer mes bouteilles de shampoing par une alternative solide depuis octobre 2016. Pourtant, la transition s’avère bien plus délicate que prévu et aujourd’hui je vous explique pourquoi.

Lire la suite

Lingettes Lamazuna : le démaquillage zéro déchet

demaquillage-zero-dechet

Si ma première action zéro déchet a été la suppression définitive de l’essuie-tout dans la cuisine, je me suis très rapidement intéressée au cas de la salle de bains en supprimant les cotons démaquillants jetables. Sachant qu’il s’agit d’une des cultures les plus polluantes au monde et qu’il faut entre 7 000 et 29 000 litres d’eau pour produire un seul kilo de coton, il était grand temps de réagir !

Lire la suite